Poster un commentaire

Comment j’ai choisi de ne pas accoucher en clinique privée.

À la fin de l’été dernier…

« – Non, mais tu comprends je voulais pas d’un accouchement hyper dirigé. Je voulais qu’on prenne en compte mon avis.

– Han, mais trop quoi. Ça va bien le mec que t’as jamais vu qui te gueule dessus pour que tu fasses ci ou ça. »

Cette petite conversation pourrait d’être déroulée entre deux parfaites inconnues, mais non elle était tenue par une copine et une amie à elle… L’une récemment accouchée et l’autre nullipare.

« – Du coup j’ai accouché à Clinique-Brique. Au moins là, j’étais sure d’avoir mon gygy (contrairement à ce qu’on pourrait croire ce terme n’a pas du tout été inventé pour ridiculiser le médecin dont tu te passerais bien, non, mais bien pour le rendre plus sympa. Ça marche pas des masses avec moi) le jour J (à moins que ce ne soit pour la rime ?).

– J’te comprends, c’est important qu’on t’écoute dans ces moments là. Et sinon pas trop mal à ta cicatrice ?

Entrée en scène de votre serviteur :

– Ha t’as eu droit à l’épisio ?

– Ouais, j’avoue ça surprend un peu quand t’es pas prévenue. En plus j’ai eu droit à la double (Ah… Celle dont on a maintenant la preuve que rien ne la justifie ?)

– Euh ouais, j’imagine… Mais je suppose que vous aviez abordé la question avec ton gynéco avant la date fatidique (je vous dis « gygy » ne passe pas), non ?

– Bah non…

– Pour quoi faire ? »

Ben pour que la future maman puisse donner son avis quant à l’épisio, nouillasse (et puis laisse répondre les gens qui sont concernés). Genre « je tiens beaucoup à l’éviter sauf si ça doit vraiment améliorer la situation/éviter une méga déchirure de la mort ». Bravo l’accouchement pas hyper dirigé et où ton avis est pris en compte !

Quelques mois plus tôt chez le tatoueur :

M. Tatoueur « Donc j’ai un autoclave B et une grosse part du matos en jetable, tout est déballé sous tes yeux… »

Mon fort intérieur « Cool, le seul type d’autoclave efficace, des dates de sté’ automatiquement imprimées, de la traçabilité, du sérieux… »

Mme Tatoueuse à une amie de passage « Ouiii j’ai accouché à la Clinique-Choupi, bon, j’aurais aimé que les douches soient un poil plus propres et les tarifs un poil moins exhorbitants, mais sinon nickel, tout le personnel était charmant, puis c’était le plus proche de la maison ! Enfin faut pas s’y faire opérer à mon avis ! Ils savent pas ce qu’est un bon autoclave…  »

Mon fort intérieur « Ha ouais enfin quand même une clinique pas propre bof bof… Et les dépassements d’honoraires… J’attends toujours une justification valable… Mais surtout : pas d’autoclave correct ?! Dans une clinique ?! Genre, chez mon tatoueur c’est plus propre qu’à la Clinique-Choupi ?! »

Pendant l’été :

« Ouais, mais tu vois Ma Sœur (oui mon frère ainé m’appelle Ma Sœur, une sale habitude prise à l’adolescence) finalement ce qui coûte le plus cher dans toute cette histoire, c’est la clinique…

– What ? O_o

– Bah ouais ça coûte un rein, hein, mais alors ils sont aux petits soins… C’est génial. Et puis des sages-femmes géniales. Alala la Clinique-Kubéni c’était chouette.

– Oui enfin c’était kubéni quoi…

– (en mode j’écoute rien) Enfin JA-MAIS on aurait eu ça à l’hôpital public, blablabla, préjugés, blablabla, âneries, blablabla

– Ouais enfin à la maternité publique, vous n’auriez pas eu à préciser sur le formulaire d’inscription que vous ne vouliez pas faire baptiser la petite (ho le vil coup bas). »

Un peu plus tard pendant l’été :

« J’ai adoré mon accouchement, malgré l’urgence et les complications j’ai pu discuter avec le personnel de la maternité de ce que je souhaitais et puis ils ont été très gentils, blablabla, ça s’est finalement bien terminé. Je suis pas sûre qu’ailleurs j’aurais coupé à la césarienne, c’était ma plus grosse hantise.

– T’étais où ?

– À la Maternité Publique, pourquoi ? »

Moi la maternité publique, j’y suis née, ma maman a été ravie de ses trois séjours. Quand elle a été déménagée (la maternité, pas ma mère, suivez un peu !) j’ai été à la fois très triste (bordel je pourrais pas accoucher là bas à mon tour ! Ma mère y a eu trois fois la même chambre ! J’aurais ptet pu la demander aussi !) et ravie que maternité et hôpital des enfants se rapprochent. Sur ma ville c’est la seule maternité de niveau 3, toutes les cliniques de la ville et autour sont niveau 1. Je suis convaincue que tout se passera bien, mais je sais ce que je deviens quand tout ne se passe pas bien et que je n’ai pas l’impression que ça va pouvoir s’améliorer rapidement… Et puis je ne trouve pas ça logique de manifester contre la fermeture des maternités et hôpitaux publics, l’accès aux soins de qualité pour tous et d’aller accoucher en clinique privée.

J’aurais pu ne pas aller dans le public à une condition : une maternité amie des bébés. Seulement dans le département il n’y en a tout simplement pas et faire deux heures de route pour rejoindre la seule MAB de la région ne me paraissait pas une bonne idée…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :