1 commentaire

Comment je porte #4

Sans titreM. MiniDou et moi même l’été dernier en balade, pépères avec la LLA.

Aujourd’hui on va parler d’un autre moyen de portage physiologique : le meï-taï (ou meï-teï, ou porte bébé chinois). En gros c’est un rectangle de tissu, qu’on appelle le tablier, avec à chaque angle une sangle/lanière : deux courtes dans le bas pour former la ceinture et deux longues en haut pour former les bretelles. Rien à voir donc avec la photo ci-dessus qu’il vaut mieux relier à l’article sur le portage #3

Le principe est très simple : vous nouez la ceinture sous votre poitrine, vous positionnez le bébé bien centré au niveau du tablier, vous relevez le tablier sur les fesses et le dos du bébé en veillant bien à la position physiologique, vous nouez les bretelles comme vous le sentez (croisées, sac à dos staïle…) et vous allez vous balader.

Il existe deux types de meï-taï : avec bretelles déployables ou avec bretelles rembourrées. Les bretelles déployables permettent des nouages très proches de ceux obtenus avec un écharpe notamment parce qu’elles permettent un serrage assez proche du pli par pli, mais quand même pas aussi optimal. Les bretelles rembourrées sont souvent considérées comme plus confortables surtout pour du portage longue durée.

Personnellement j’ai un meï-taï avec des bretelles semi-déployables et j’ai porté avec pendant plusieurs heures sans inconfort. Je pense qu’une fois de plus c’est une question de réglage.

Bref, le meï-taï, pour quoi, pour qui ? Alors certains ont un tablier réglable en largeur, d’autres pas, ce qui est important c’est que quand vous installez le bébé dedans, vous ne devez pas forcer l’écartement du bassin. Donc si votre poupinou n’écarte pas ses genoux d’au moins la largeur (minimale pour un réglable) du tablier il va falloir attendre. En revanche il ne faut pas non plus que le tablier ne soutienne pas le bébé d’un genou à l’autre (ou à peu près). Quant à la hauteur du tablier, il faut qu’il arrive au moins sous les bras de l’enfant. La simplicité d’utilisation permet de le confier à des porteurs assez peu expérimentés (genre mon père et ma grand-mère, hé ouais).

Mon meï-taï à moi c’est le BB-taï de Babylonia que j’ai utilisé à partir des 6 mois de M. MiniDou jusqu’à ses 15-16 mois pour des questions de largeur d’assise qui devenait trop petite. Je précise au passage que M. MiniDou a très tôt ouvert son bassin en GRAAAAAAND et que ce ne sera pas forcément le cas de tous les bébés or l’assise de ce porte bébé est tout de même de 40cm, ce n’est pas rien. Mon indication d’âge est donc peut être faussée. Le gros avantage que j’ai vu avec le BB-taï c’est qu’une fois le réglage fait, ça ne bouge plus, donc si vous ne vous êtes pas complètement zouzés, vous êtes tranquilles jusqu’au moment de sortir votre bébé de son cocon de portage. Le gros défaut c’est que le tissage est assez épais et que le tablier est doublé, donc pour un portage estival c’est dommage car sinon les meï-taï sont de très bon moyens de portage par temps chaud car ils sont plutôt ouverts pour le bébé et peu couvrants pour le porteur.

Note : le BB-taï est vendu avec une culotte de réduction pour l’utiliser dès la naissance : elle ne permet pas une position physiologique donc je la déconseille très fortement.

Publicités

Un commentaire sur “Comment je porte #4

  1. […] encore de loin en loin, mais plutôt aux beaux jours. Vous pouvez voir mon écharpe LLA eucalyptus ici. – le BB-taï, à partir des 6 mois de M. MiniDou et jusqu’à ses 18 mois, devant et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :