Poster un commentaire

Comment j’ai habillé mon fils et comment j’habillerai mon PCP-Numérobis)

Un petit article sur les habits qu’on a mis et qu’on met à M. MiniDou (oui parce qu’on l’habille tous les jours hein). Il fait suite à ceci et à une question d’une copine future maman « À ton avis : je vais avoir besoin de combien de bodys ? ». Pour faire simple on va faire par période de la vie de M. MiniDou et pour faire encore plus pratique, on va en parler par étape de développement et pas par âge.

Jusqu’à la station assise :
M. MiniDou a été beaucoup porté et nous sommes de fervents partisans de la motricité libre. Je rappelle au passage que M. MiniDou est né en octobre, dans le sud de la France, pensez donc à adapter le nombre de couches et les matières en fonction de votre environnement perso.
La base des tenues « jour » peut se résumer ainsi : body + collants (diantre des collants sur un garçon ! il va au moins virer sa cutie !) + chaussons souples en cuir (il a très vite fait trop froid pour se balader pieds nus ou en chaussettes) ou tricotés (assez rare, car se salissent trop vite). Selon la température ou pour une éventuelle sortie, un gilet et des legwarmers.

Pour TOUTES les sorties de M. MiniDou il a TOUJOURS quelque chose sur la tête : bonnet en automne-hiver, casquette ou chapeau pour le printemps et l’été.

Je suis bien d’accord que les collants sont moins pratiques en terme de change que les legwarmers, mais M. MiniDou était le spécialiste du « Tu as cligné des yeux et pendant ce temps j’ai enlevé un de mes legwarmers et je l’ai planqué » donc collants pour nous. Ma belle-soeur ne jure que par les leggins, mais je trouve qu’ils ont tendance à roulotter quand on enfile les petites jambières par dessus (et ça me gave).
Pour la nuit T-shirt manches courtes puis manches longues et pyjama en pilou qui s’ouvre devant ou aux épaules. On nous a offert un ou deux pyjamas qui s’ouvrent dans le dos. On ne les sortait que s’il n’y avait rien d’autre dans le placard… Donc VRAIMENT pas souvent. Pour le type de fermeture, je ne suis pas une grosse fan de la fermeture éclair, mais c’est pratique il faut le reconnaitre (seulement les fermetures éclairs vieillissent mal), les machins à nouer ça dépend y’en a qui tiennent bien, y’en a d’autres qu’on peut refaire toutes les deux secondes, sans oublier ceux qui sont tellement imposants que ton gosse peut plus baisser les bras… La seule fermeture que je rejette catégoriquement c’est le bouton-boutonnière classique sur un pyjama non-tricoté, d’après mon expérience les boutonnières rétrécissent à la vitesse de la lumière, contrairement aux boutons.

De la station assise à la station debout :
Ça a été l’introduction du pantalon. Entendons nous bien : taille élastiquée et tissu souple de rigueur. Pas question d’entraver les mouvements de ma précieuse descendance. Les quelques pantalons qui avaient eu jusque là l’honneur d’habiller le divin fessier répondaient d’ailleurs déjà à ces critères (sauf la petite salopette de costard qui avait trop la classe, elle s’ouvre avec des pressions et elle est quand même souple). Le body-collant ou body-legwarmers (qu’il a arrêté d’enlever) est resté de rigueur pour la majorité des jours.
Pour la nuit on est passé au body  + turbulette légère (Aden et Anaïs en fait de merveilleuses) puis body uniquement ou pyjama en coton léger puis juste la couche. Il faut dire qu’il a fait MÉGA chaud cette année là.
Chaussons en cuir souple ou pieds nus.

De la station debout à l’acquisition de la propreté :
Toujours un body, au moins on se demande pas si ça va tenir dans la ceinture du pantalon si M. MiniDou lève les bras.
En hiver manches longues + un Tshirt – généralement manches courtes – par dessus, en été manches courtes (ou un Tshirt/débardeur le problème du nombril à l’air ne se pose plus), aux mi-saisons on s’adapte à la température pour savoir si on ajoute ou non le Tshirt par dessus.
Vers « la fin » (décembre-avril) M. MiniDou a eu beaucoup de marcel + sous-pull pour lui donner l’habitude de pouvoir enlever son pantalon seul et aussi parce que c’était plus facile pour le changer (mais je me suis faite harceler à propos du bidou à l’air, son père, non, hein, de toutes façons c’est un papa il est forcément trop nase en habillage d’enfant -_-).
La solution hivernale a eu ma préférence pour la simple et bonne raison que c’est comme ça que je m’habille moi même et que j’ai pas froid 😀 En plus il fait toujours chaud à la crèche donc je suis pas inquiète, il avait un pull dans son casier pour quand ils sortaient et une veste bien chaude et surtout bien coupe vent (pas imperméable, M. MiniDou ne sortant que TRÈS rarement et brièvement en cas de pluie).
En bas il a eu des pantalons (souples, mais pas nécessairement des joggings non plus, même un ou deux jeans bien pensés) qui fermaient un peu n’importe comment vu qu’on s’en fichait un peu pour le moment. Ceci dit, beaucoup de tailles élastiquées réglables, c’est vraiment pratique quand on a un enfant de taille normale, mais tout fin.
Mais surtout ce fut l’arrivée… DES CHAUSSURES ! Tan tan taaaaan ! À scratch et, à part les toutes premières parce que j’avais tellement galéré à trouver un truc dans lequel le micro pied de mon fils tiendrait, à semelles souuuuuuuples, sans voute plantaire, sans machins pour gamins (spider man, strass, lumières, etc), en cuir ou en toile. En gros une paire de Kickers (pas souples du tout donc), une paire de Converse All Star, des sandales Little Blue Lamb, des chaussures fermées Little Blue Lamb, des bottes Aigle (vous savez les bleues à bandes blanches ?) et des sandales Caroch. Il peut se chausser seul et ça n’a pas de prix (en fait toujours moins de 25€).
Pour la nuit Tshirt manches courtes ou marcel et pyjama en coton léger avec pieds et boutonnage dans le dos. Trop chaud et tout défait au matin sinon. Vers les derniers mois on est passé aux pyjamas sans pieds avec pantalon et Tshirt manches longues. Faut juste pas oublier les chaussettes. M. MiniDou a abandonné progressivement le système turbulette/surpyjama au profit de la couette vers 2 ans.
Chaussons en cuir souples – pieds nus ou chaussettes

Maintenant qu’il porte des petits caleçons :
De fait mon fils porte de petits boxers, comme ceux de M. Doudou. Hé ouais, parce que c’est ce que portent les grands.
Ça faisait plusieurs semaines qu’on voyait qu’il maitrisait sa vessie, mais que clairement il refusait d’avoir à s’interrompre pour une tache aussi triviale que d’aller sur le pot. Ce qu’il fait est nettement plus important. Chez nous point de signe à la « il monte les escaliers tout seul » ou « la couche est sèche ». Il s’était tout de même mis à demander le pot le matin après le petit dèj. Un matin je lui ai demandé s’il voulait mettre la couche ou un caleçon, il a dit « la couche », j’ai dit « Ok ». On a enchainé sur l’école, que ce serait après l’anniversaire de Dadou toussa, j’ai ajouté « Enfin si tu portes des caleçons (je ne comptais pas le speeder, mais c’est la vérité : on rentre à l’école si on est propre)
– Pourquoi ?
– Ben mon chéri à l’école on doit plus avoir la couche parce que y’a pas assez de personnes pour s’occuper de changer tous les enfants alors on prend que ceux qui peuvent passer la journée en culotte ou caleçon.
– Veux le caleçon, moi.
– Ok, on se rechange alors »
Depuis à part pour la sieste et la nuit il n’a plus remis de couche (on me souffle dans l’oreillette qu’il en a remis le jour où il a eu une gastro, mais ça ne compte pas vraiment quand on peut pas prouter sans devoir se changer). Et on déplore seulement deux accidents.
Du coup on est resté sur notre système Tshirt – short/pantalon avec une préférence pour les élastiques à la taille. Contrairement à ce qu’on pourrait croire dans cette situation les bretelles pour tenir un fute trop grand ne sont pas gênantes, en tous cas pas pour M. MiniDou. Il les enlève et les remet sans problème vu qu’elles sont élastiques et qu’il n’a donc pas à les décrocher. Point positif du caleçon : M. MiniDou peut le mettre SEUL, il ne peut pas se planter et mettre le trou pour la jambe à la taille, il ne peut même pas se planter et le mettre devant-derrière puisqu’il y a une petite zone spéciale pour avoir la place pour le zizi (super pas utilisée pour son but premier, mais ne crachons pas dans la soupe) ça m’évite de me demander si mon fils s’est pas ligaturé le bide quand il s’est habillé le matin.
Pour la nuit toujours un petit pantalon, des chaussettes et un Tshirt. Avantage : le matin quand il se lève il peut foncer à la salle de bains, enlever la couche et se mettre sur le pot sans qu’on ait à l’aider.
Chaussons en cuir souples – chaussettes ou pieds nus.

Pour le PCP-Numérobis :
Il est fort probable qu’on ne change pas grand chose. Peut être un peu plus de tri dans les premiers bodys et des pantalons qui débarquent encore un peu plus tard (si c’est une fille les robes/jupes n’arriveront pas avant la station debout).
Le vrai problème c’est que le PCP-Numérobis va arriver en septembre. Or en septembre il peut faire encore bien bien chaud, notamment la nuit. Je ne suis pas sûre d’être correctement équipée en turbulettes pour les premières semaines et la couverture la nuit c’est NO WAY (en journée, sous surveillance à la rigueur, mais pas la nuit). Pour la journée ce sera donc probablement body + chaussettes plutôt que collant, surtout pour les périodes de portage et notamment en JPMBB ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :