1 commentaire

Comment j’ai construit mon projet de naissance et quoi que j’y ai mis

Comme je l’ai déjà dit, je vais devoir accoucher en maternité de niveau 3. Ça veut dire beaucoup de médicalisation pour finalement un risque assez faible dans mon cas. Le problème étant que j’ai un tout petit risque… de mourir en quelques minutes. Je n’ai pas l’option transfert. Pour autant, je suis convaincue qu’une grossesse et un accouchement restent des étapes biologiquement normales et programmées dans nos petits corps et ne nécessitent pas une surmédicalisation (surtout que dans mon cas ce qu’il faudra c’est tout clamper et me perfuser à fond, donc le monitoring et toussa reinkafout…).

Pour M. MiniDou j’ai dû passer par un déclenchement (presque 50h après la rupture naturelle de la poche des eaux toujours rien), le risque infectieux était trop important. Non seulement j’étais vexée, mais en plus j’ai douillé à MORT car oui les hormones de synthèse provoquent des contractions plus violentes que l’ocytocine que notre corps sécrète naturellement. Mais ça personne ne te le dit. Je savais qu’on ne me laisserait ni boire ni manger, donc j’ai englouti une boîte de gâteaux dès que j’ai senti les premières contractions et vidé un demi litre de flotte dans la foulée. On m’a posé une perf d’eau glucosée. Sauf que ce qu’on oublie de te dire c’est que… La perf rend nauséeuse, ce que font aussi les contractions et les hormones en folie d’où 1+1+1+tous les petits facteurs qui contribuent à te rendre nauséeuse = vomi ! Précisons que cette perf m’a été posée alors que j’avais annoncé être pas bien du tout et n’avoir pas faim et avoir bien bu récemment. On aurait donc pu attendre que ça passe (d’une manière ou d’une autre) plutôt que de se précipiter. Revenons donc sur cette histoire de pas boire, pas manger et de perf. On pose la perf pour éviter la déshydratation et l’hypoglycémie car la parturiente fourni un effort physique long et intense et qu’on veut éviter qu’elle se remplisse le bide. Pourquoi veut-on éviter qu’elle se remplisse le bide ? Car si jamais il fallait l’anesthésier pour l’opérer en urgence il faudrait que l’anesthésiste tienne compte, au moment de l’intubation, du fait qu’elle risque de vomir et donc de se noyer dans ses régurgitations. Donc on empêche les femmes de s’hydrater et de s’alimenter à leur rythme et on leur colle la gerbe pour LE  CONFORT d’un professionnel qu’elles n’auront SANS DOUTE PAS À VOIR. Je vais vous passer mon couplet sur la position « gynécologique » (= en décubitus dorsal) vu que j’ai pu utiliser ma pathologie pour les envoyer bouler, mais on m’a bien imposé d’y retourner à chaque fois qu’un professionnel de santé entrait dans la pièce. Lucile Gomez en parle très bien ici, ici, et .

Donc pour cette fois-ci j’ai décidé de prendre les devants et de rédiger un projet de naissance. J’ai donc lu : Préparer son accouchement – Sophie Gamelin-Lavois – Éditions Jouvences et pas mal de blogs qui parlaient de leurs projets de naissance.
Ça ne m’a pas donné mon projet de naissance, mais ça m’a bien fait comprendre deux choses à mon sens essentielles :
– il fallait que j’en parle en amont avec M. Doudou
– il fallait que je le rédige de manière a ouvrir les négociations et non pas à dire je VEUX ça (ou pas)(plutôt pas).

Une fois ceci fait, j’ai pris un cahier, un stylo et deux feutres. J’ai écris TOUT ce que JE voulais sans aucun souci de la formule et j’ai ajouté pour chaque point les données scientifiques dont je disposais pour étayer mon argumentation. Ensuite j’ai pris mes feutres et j’ai mis un point orange pour ce qui concernait l’avant naissance et un point vert pour ce qui concernait l’après. Une fois fini, j’ai tout fait lire à M. Doudou qui m’a dit « C’est ok pour moi, faut que tu travailles tes formulations ». Donc j’ai sorti mon plus vieux stylo plume, je l’ai rechargé et je me suis mise au boulot. J’ai expliqué pourquoi je faisais cette démarche d’un projet écrit, j’ai organisé mes demandes entre avant et après et je les ai hiérarchisées. Au final ça fait une copie double avec présentation plutôt aérée. Oui c’est long, mais j’avais pas mal de choses à demander.

En orange on trouve :
– je veux pouvoir être libre de mes mouvements aussi longtemps qu’on ne m’aura pas placé de péridurale (à ma demande of course) => monitoring intermittent ou ambulatoire (je ne sais pas encore ce qui est possible dans ma maternité)
– je veux manger et boire, le confort de l’anesthésiste je m’en CONTRE TAMPONNE, je refuse catégoriquement d’avoir à vomir pour lui faciliter le travail. On va faciliter MON travail. L’idée de base étant qu’en plus si j’ai la chance de pouvoir faire un max de mon travail chez moi tranquillou, je vais boire et manger donc le problème se posera.
– j’accepte une voie centrale (voie veineuse) plutôt que la pose de la perf pour faciliter les choses s’il fallait m’injecter quoi que ce soit (conscience du risque pathologique)
– rappel que je ne compte pas accoucher en décubitus dorsal (fuck le confort du gynéco)
– pas de césarienne avant 36h révolues de travail
– en cas de césarienne je souhaite la présence du papa, une rachianesthésie, avoir mon bébé en peau à peau dès sa sortie sinon que son père accompagne tous les soins

Et en vert :
– pas de clampage précoce du cordon pour le pH sanguin à la naissance c’est NO WAY (hé on peut torturer votre gosse histoire de voir s’il y a une infime chance qu’il ait des lésions cérébrales ? vraiment ?)
– tétée de bienvenue AVANT une quelconque pesée (c’est pas 6-7 mL qui vont dramatiquement fausser cette mesure)
– maximum d’examen faits sur mon ventre (notamment le score AGPAR)
– pas de bain, juste un essuyage
– je me FOUS ROYALEMENT de connaitre la taille de mon enfant donc on le mesurera demain (ou en fin de journée), quand il sera remis de ses émotions. Promis-juré il va pas prendre 15cm dans la nuit
– pas de gouttes antibiotiques dans les yeux (sauf évidemment si on m’a dépisté une infection)
– on m’écoute quand je parle d’allaiter mon bébé, j’ai allaité l’aîné pendant deux ans, je sais de quoi je parle (pas de cirque autour du frein de langue par exemple)
– IPLV très fréquente dans la famille => PAS DE PUTAINS DE COMPLÉMENTS
– pas d’aspiration sauf si vraiment indispensable et uniquement par voie nasale
– pas de déclenchement anticipé de la délivrance, la tétée de bienvenue permettra d’avoir toutes les hormones nécessaires pour ça
– pas d’habillage en revanche du peau à peau

Je n’ai pas abordée la question de l’habillage parce qu’on m’a laissé choisir pour M. MiniDou et que ça ne me paraissais pas indispensable, pareil les salles ont toutes une lumière réglable et un lecteur CD/K7/radio donc lumière et musique n’ont pas été abordées.

Un projet de naissance doit être personnel, pas copié sur celui de quelqu’un d’autre. Inspiré oui, sans problème, mais appropriez le vous en le reformulant, en y repensant de votre côté, avec votre conjoint, votre sage-femme etc.

Si vous voulez voir quelques naissances physiologiques (ou pas trop d’ailleurs) :

Publicités

Un commentaire sur “Comment j’ai construit mon projet de naissance et quoi que j’y ai mis

  1. Oui c’est bien un projet de naissance pour celles qui en ressentent le besoin. Ici aussi j’en avais parlé avec la sage femme, elle était ouverte à tout, à l’écoute et tout et tout… Mais j’ai pas du trouver ca suffisant parce qu’on n’a pas eu le temps de partir, ma chou pinette est née sur le canap’ . Du coup j’ai pas du tout été contrariée, j’ai fait comme j’ai voulu. Bon je pouvais pas faire grand chose c’est vrai, ça a duré une demie heure même pas, et c’était plutôt intense, mais j’ai pris les positions que je voulais quand je voulais, sans perf ni coin ni caisse. C’était genial ! Bon par contre pas d’aide non plus, les pompiers sont arrivés après, mais zhomme a assuré, même si il a passé beaucoup de temps sur le trottoir en priant pour que les pompiers arrivent pour le/me sauver ! Il a pas dû y aller assez fort le pauvre lol. Je ne sais pas si tu as accouché mais sinon je te souhaite un très bon accouchement et tout et tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :