Poster un commentaire

Comment ça s’est fini

Hé bien à vrai dire ça s’est SUPER BIEN fini ^^

Bon au début c’était pas l’impression que j’en avais. Je suis arrivée au terme dans un état d’épuisement qui n’avait d’égal que l’insistance de mon père à connaitre le nom que nous avions choisi AVANT la naissance (alors qu’on avait été très clairs sur le fait qu’on ne le dirait qu’une fois notre M. MicroDou dans les bras). J’ai dépassé le terme et l’épuisement à fait place à un état que je qualifierais de blasé si je n’avais pas été bien au delà du blasé (Pratchett, où es-tu ?! Qu’y a-t-il au delà du blasé ?!)…

Un RDV de terme, monito, écho, tout va bien je contracte touuuuuuuuut doucement, faut que je rentre chez moi et que je revienne quand les choses sérieuses auront commencé. Pas de TV, pas de gynécon ce jour là (c’était dimanche ^^). Si jamais les choses sérieuses n’avait pas commencé mardi matin à 10h je devais revenir pour renouveler mes examens… Où pensez-vous que j’étais le mardi suivant ? À la maternité pour mon RDV terme +2, bien sûr. Monito, écho, tout va bien je contracte toujours touuuuuut doucement blablabla. Choses sérieuses ou jeudi 10h. J’y crois plus du tout, je vais devoir être déclenchée, après tout ça fait un mois que je contracte tout doucement.

Mercredi je contracte toujours. Sauf que cette fois les choses se précisent et les contractions d’abord n’importe quoiteskes deviennent régulières. Je fais du ballon toute la soirée en comptant. Jeudi 1h du mat’ j’appelle les urgences de la maternité pour leur annoncer 1h de contractions régulières, douloureuses (gniiiiirk), survenant toutes les 5 minutes. Bain, paracétamol, appel à papa-maman pour garder M. MiniDou.

Petit aparté sur le BAIN : c’est TROP BIEN, ça détend, ça soulage, si on aime se baigner (et qu’on a une baignoire) c’est tout simplement le pied. SAUF qu’il faut en sortir de ce foutu bain et que c’est ENCORE MOINS facile qu’à 9 mois de grossesse. Donc réfléchissez bien à la disponibilité d’une personne pour vous aider à sortir AVANT de rentrer ^^

Arrivée à la maternité, il est 3h15 du mat, je hurle à chaque contraction. Je hurle parce que ça me soulage et qu’à ce moment précis la tranquillité et les oreilles de mes voisins, eh bien, j’en ai rien à battre ! Le sage-femme de garde m’examine rapidement (c’est lui que j’ai eu au téléphone), j’en suis à 3 et il est clair pour lui que ça va aller vite, vu que le col est « ben quasi introuvable tellement il est effacé ». Il m’amène en salle d’accouchement dit-il.

« J’ai fait une demande pour la salle natuuuuuuuuuuuuuuuuuuuUUUUUUuuure.
– Ah, oui, mais elle est prise. Si elle se libère avant que vous n’ayez fini je viendrais vous chercher.
– Promis ? *_*
– Promis »

Je lui fais totalement confiance parce que je l’avais vu pendant ses études pour la naissance de M. MiniDou et qu’il avait été topissime. Il me roule donc en salle de naissance (je suis infoutue de marcher jusque là bas, les contractions sont trop violentes et trop rapprochées) et me confie à sa collègue :
« Deuxième petit bébé, travail début spontané, 3cm, salle nature (occupée), gère très bien, péri non souhaitée.
– Ah, il se présente normalement le bébé ?
[AaaaaaaaAAAAAaaaaaAAAArrrrriiiiiiiiiiiiilliaaaAAAAArgh]
– Oui, aucun souci.  »
Et sur ce il me quille sur la table en me disant « installez-vous comme vous voulez, enfin pouvez, enfin à vous de voir quoi ». Du coup je m’installe sur le côté, puis sur l’autre côté, [AaaaaaaaAAAAAaaaaaAAAArrrrriiiiiiiiiiiiilliaaaAAAAArgh] puis le dos tourné d’un côté les jambes à plat en tailleur et à nouveau sur le côté.
« Je veux pas la lumière T_T (exaucée) [AaaaaaaaAAAAAaaaaaAAAArrrrriiiiiiiiiiiiilliaaaAAAAArgh]
– C’est bon ? Vous avez fini ? Je vous examine, les contractions sont trop rapprochées (Ah ? C’est le nouveau prétexte bidon pour faire des TV à tout va ?) Ha ! Ben vous êtes pas du tout à 3 ! »
Là globalement je pense « Oh le con ! J’en ai encore pour des PLOMBES ! », j’ai méga envie de pousser, je pousse, tant pis, je fais tout doucement comme me l’a recommandé ma sage-femme l’idée étant d’appuyer sur le col pour le pousser à s’ouvrir.
« Ah, la poche des eaux se rompt pas. Poussez plus fort pour voir ? De toutes façons là, vous êtes au max.
– Quoi ? Non, moi je veux juste dormir T_T
– Pas question !
– Maiiiis jeeuuuuuheuheu [AaaaaaaaAAAAAaaaaaAAAArrrrriiiiiiiiiiiiilliaaaAAAAArgh] veux dormiiiiiiir T_T
– Ma chérie, réfléchis, ça va pas être trop possible là… Il arrive. »
De fait, il arrive, 4 poussées plus tard (donc [AaaaaaaaAAAAAaaaaaAAAArrrrriiiiiiiiiiiiilliaaaAAAAArgh Putain T_T] × 4). Il est 3h45. Je le récupère sur moi, on laisse le cordon tranquille, on essuie un peu parce qu’il a fait un méga méconium à l’intérieur donc il est bien dégueu. La sage-femme conclut par « Hé ben, on dirait pas à vous voir, mais vous avez du coffre, hein. » Oué, ben accouche sans péri ma grande, on en reparlera !

M. MicroDou aussi a du coffre et il a aussi la dalle 😀 Il sent bon, il est tout doux, il est même pas rouge et je me sens soudainement en PLEINE FORME. C’est con, hein ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :