Poster un commentaire

Comment on communique

« Ah, c’est pénible ça ! Tant qu’ils ne parlent pas on comprend rien à ce qu’ils veulent ! »

Ah ? Vraiment ? Parce que de notre côté nous comprenons très bien M. MicroDou et les personnes extérieures à notre famille aussi. Il ne produit pour l’instant que des onomatopées et « Papa/Maman » (ainsi qu’un son mouillé qui ressemble à une ébauche de son prénom). De plus ça ne fait pas quelques jours ou même quelques semaines que nous nous comprenons, on a commencé à se comprendre vers la fin du mois d’avril M. MicroDou avait alors 7 mois et demi. Je pense qu’on aurait même pu être un peu plus rapides que ça, mais nous avons été retardés par la fracture de M. MicroDou.

Alors ? Vous avez trouvé comment on comprend notre dernier né ?

D’abord il faut bien comprendre que le tout-petit cherche à se faire comprendre et que lui fournir des outils pour arriver à son but c’est lui rendre service, mais à nous aussi. Nous avons donc deux choses importantes dans notre communication, de plus en plus verbale : les gestes, je devrais dire les signes et les objets de référence.

Les signes :

Nous ne nous sommes jamais vraiment formés à la langue des signes pour bébés. Pour plusieurs raisons : la crèche nous a fourni de bonnes bases (les puéricultrices ne refusant jamais de montrer un signe et de nombreuses affiches sont présentes dans les locaux), le temps car M. MiniDou a parlé « pour de vrai » très vite (donc nous avons signé avec lui, mais finalement parler c’est cool aussi)(et cet enfant est encore un exemple comme quoi signer avec un bébé ne retarde pas l’acquisition du langage)(on aurait presque aimé), les objets de référence et les rituels sont très pratiques pour compléter…
Donc qu’est-ce qu’on signe ?
On signe dodo, tétée, manger, encore, bain, couche, change, musique (qui fait aussi danse dans l’esprit de M. MicroDou), gâteau, brosser les dents, pipi, caca et stop/fini. Dehors et porter commencent à rentrer dans notre quotidien. Je pense introduire bientôt livre, ranger et jouer (je sais qu’il faut amener les signes sur un temps long, mais c’est parfois compliqué et ça ne fait pas si longtemps que M.MicroDou comprend le concept de jouer et les livres, s’ils l’ont toujours fasciné quand on les lit à voix haute, ne l’intéressaient pas beaucoup en temps qu’objet, par contre j’ai tardé pour ranger que je ne connaissais pas).
Mine de rien ça nous balise bien la journée (les signes sont en gras) : on se lève, une tétée (encore, puis finie), on mange (encore, fini), on se change la couche (que du pipi ? un caca ?), on va à l’école/la crèche/au parc, on joue, une sieste éventuellement si il demande dodo, debout on écoute de la musique (et on danse, oooooh oui on danse), on mange (encore, fini), on se change avant la sieste (dodo donc), on joue, on se change etc. etc.
Nous, adultes qui entourons M. MicroDou mais aussi M. MiniDou, signons en contexte et en vocalisant. Un exemple type : « Tu viens ? On va changer la couche avant de goûter. » puis une fois la couche changée « Voilà, fini ! Allez on va manger un truc pour le goûter ! » et encore après une fois le goûter pris (s’il a faim) « On va dehors ? Je te porte ? ». De son côté M. MicroDou signe de mieux en mieux, il s’y est mis un peu avant son anniversaire, quelques semaines après son arrivée à la crèche. Je pense que son arrivée dans un environnement où tous ses objets de référence n’étaient pas disponibles l’a un peu obligé à s’intéresser à d’autres solutions de communication. Actuellement le grand classique c’est tétée puis encore ou fini (il s’interrompt souvent tout seul pour faire des sourires, rattraper son doudou qui glisse…) et après ça manger encore et on ne plaisante pas avec ça ! On grignote bien souvent un truc après la tétée (sauf celle du soir où on va se changer).
M. MicroDou utilise aussi certains gestes pour nous faire comprendre ce qu’il souhaite, soit qu’il utilise directement le geste qu’il veut nous voir exécuter sur lui ou pour lui, mais sur un truc qu’il n’atteint pas (pfrout sur le ventre, fermer la porte du placard du haut…) ou qu’il ne maîtrise pas complètement (mettre un chausson, il essaie, attire notre attention, essaie encore puis nous tend le chausson, idem pour le bonnet quand il souhaite sortir). Le grand classique dans ce cas étant le signe musique combiné à des trémoussements de danse pour nous faire comprendre qu’il veut une musique pour danser (il demande aussi parfois juste de la musique et ne danse pas, mais c’est TRÈS rare).

Les objets de référence :

Dans le quotidien de tous les enfants il y a ce que j’appelle des objets de référence. Ce sont des objets qui servent quotidiennement ou presque et toujours à la même chose ou presque.
Ainsi avant de savoir signer tétée, M. MicroDou allait chercher son coussin d’allaitement pour me signaler qu’il souhaitait téter (si nous n’étions pas chez nous, il cherchait désespérément avant de se rabattre sur un coussin en bruitant un truc étrange genre « mnuk mnuk »), pour signaler qu’il veut prendre son bain il va chercher Tortue Géniale (c’est le nom que nous avons donné à notre thermomètre de bain en forme de tortue)(il est génial) malgré nos efforts pour lui faire apprendre le signe bain. Il déplace tous les meubles qui ne lui résistent pas SAUF sa chaise haute (une Tripp Trapp super pratique et stable) car elle sert (encore maintenant) à signaler qu’il est pour lui l’heure de passer à table, il attrape le porte bambin (ni M. MicroDou, ni M. MiniDou ne rentrent plus dans des porte-bébé (snif) donc on est passé au porte-bambin) ou son bonnet quand il veut sortir (il a aussi la solution des chaussures maintenant)…
Ces objets sont progressivement abandonnés pour deux raisons : les progrès dans les signes et l’acquisition de la marche, M. MicroDou vient nous prendre par la main pour nous amener là où il a besoin que nous nous trouvions !

Tout ça nous permet de nous comprendre du mieux possible et donc d’éviter la fameuse frustration du petit individu incompris. Ça ne nous évite pas toutes les frustrations (dur de dire OK pour le bain à 8h du mat’ un jour où tout le monde travaille…), mais au moins on explique pourquoi le souhait ne sera pas réalisé. De même on ne comprend pas toujours tout, mais on peut essayer de décomposer et de trouver au moins une partie de compréhensible 🙂

Et chez vous ? On signe ? On gesticule ? On a l’impression d’être à Babel ?

AEnregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :